Spectacles

Les mains arc-en-ciel

Un poème visuel où les jeux de couleurs et de mouvements du corps, se conjuguent aux images dans l’espace.

Au début il y a le noir puis la lumière et le blanc, les couleurs après défilent, et s’écoulent,
dégoulinent, se fixent ou se diluent.
Les mains arc-en-ciel racontent l’histoire imaginaire des couleurs avec les sentiments, les émotions,
 les rires, et les peurs qui y sont liés.
Les mains et les images se colorent et se teintent avec nuances.
C’est l’histoire des mains, qui griffonnent, frappent, déchirent puis carressent, embrassent,
câlinent, chatouillent, effleurent, étreignent, enlacent.
Les mains dessinent des gribouillis qui deviennent personnages.
L’histoire esquisse la naissance d’un petit poisson en dessin, en images et en volume, et de ses premiers émois et découvertes colorées du monde.

Vidéo - Tout public à partir de 2 ans
Conception et jeu : Françoise Flabat - Mise en scène : Stanka Pavlova
Images et vidéos : Thomas Robert, Nils Houtteman
Musique : USMAR
Création des éclairages et régie : Fred Houtteman, Guillaume Hunou
t
Régie technique : Fred Berthe

Troublantes mains

surpris

"Troublantes mains": une recherche sur les mains qui multiplient l'homme dans l'espace du temps

L’instant d’avant, elle était vivante...
Et l’instant d’après ?
Elle voit les mains de sa grand-mère dans les siennes, de son père, de sa mère, de ses enfants. Elle voit sa main dans la sienne, lui qui s’en va définitivement.
L’instant d’avant, elle était vivante. Et l’instant d’après ? Quel trouble, quel déséquilibre ?
Il lui reste les mains.
Au début, il y a la main qui crée le monde et qui laisse partout son empreinte.
Il y a la main qui nous relie à l’autre, la main qui façonne le double, la représentation de l’imaginaire, et aussi la main qui manipule l’inerte et qui crée les humanités troublantes des corps pantins/marionnettes.
Jouer avec les mains, avec l’étrangeté du corps réel en présence du corps à distance, vers une métamorphose.
Quel sentiment, quel geste, quelle image, quel corps réel et virtuel créons-nous avec nos mains? Demain, quelle empreinte numérique laisserons-nous ?

Performance
Conception et réalisation : Françoise Flabat
Création marionnette : Françoise Flabat
Images et vidéos : Thomas Robert, Nils Houtteman
Musique : Antoine Pierre
Création des éclairages et régie : Chrystel Fastré, Jérémy Vincent
Régie technique : Fred Berthe

Une production du Créa-Théâtre, cellule de création du Centre de la Marionnette
de la Fédération Wallonie-Bruxelles avec le soutien de la Fabrique de Théâtre -
Service Provincial des Arts de la Scène de la Province de Hainaut.
Dans le cadre de Mons 2015, avec le projet “Un pas de Côté”.

 

 

Le pays sans anniversaire

avec Anne-Céline Souma, Aurélien Van Trimpont et Olivier Haesevelde

En scène, une femme porteuse d'histoires et surtout porteuse de son histoire.
Pour raconter : des marionnettes, un enfant et une poule. 
Un enfant qui parle aux animaux, aux objets et à la nature.
C'est un voyage de retour, une longue marche. 
C'est un retour vers le lieu de la naissance, l'endroit de ses racines.
Une marche pour aller vers l'avenir, pour grandir.
C'est aussi le temps qui passe et qui porte l'espoir de la vie qui doit continuer et qui verra s'éclorent de nouvelles graines

Spectacle de marionnettes de table pour les enfants à partir de 6 ans

La fée électrique

Spectacle à partir de 13 ans

Une fée est invitée à déjeuner chez Gertrude Stein et d’un coup change de monde… Elle se prépare, se rassure devant l’épreuve qui l’attend. Elle révise mentalement : qui est Gertrude Stein ? Où est-elle née ?  Quand ?  Et déjà tout se brouille…

Mise en scène : Sophie Ghindt avec Nesan Haroglu, Françoise Flabat et MeLL. Musique : Mell. Scénographie : Françoise Flabat. Éclairage et régie : Fred Houtteman

Zigyboum

Spectacle dit de curiosités - Tout public

Pour subvenir au soutien de leur famille, trois artistes n’ont d’autres industries que de battre leurs tambours et faire jouer leurs personnages fantastiques.
Ces créatures, des spécimens d’anthropopithèques surdéveloppés, marchent et dansent aussi naturellement que des êtres humains. Vous y verrez de véritables curiosités, des phénomènes marionnettes inattendus et aussi la terrible histoire des S…

Auteur : Françoise Flabat avec le regard complice de Francis Houtteman Distribution Aux Tambours : Olivier Haesevelde - Axelle Risselin - Françoise Flabat Marionnettes Christine Corman avec l’aide de Françoise Flabat Accessoires Olivier Haesevelde - Bernard Pollet. Spectacle réalisé en coproduction avec le Centre de la Marionnette de la Communauté française de Belgique et avec l’aimable collaboration de la Royale Harmonie Communale du Corps des Sapeurs Pompiers de la Ville de Tournai.

Bilie

Spectacle de matières et de marionnettes pour les enfants à partir de 2,5 ans

Dans un univers de billes, de bulles, de boules de fils qui se délient, se déroulent, s'enroulent… Des personnages naissent ! Une aventure qui se raconte du bout des doigts, au bout des lèvres. Une découverte ludique où Bilie explore des instruments de musique insolites.

Texte : Françoise Flabat Mise en scène : Françoise Flabat Distribution : Comédienne : Françoise Flabat. Musicien-marionnettiste : Olivier Haesevelde Scénographie : Françoise Flabat Décor sonore : Olivier Haesevelde Marionnettes : Christine Corman Accessoires : Françoise Flabat - Fred Berthe - Olivier Haesevelde Régie : Olivier Haesevelde

Le chantier-babel

Une femme enceinte, un chantier, des ouvriers, un enfant marionnette, rejouent le monde. Ils font, ils refont, ils défont, font, font,… Quel bazar ! Ils construisent, puis le ciel se déchire… La future maman revient. Que souhaite-t-elle ? Des bébés qui murmurent, qui allument en nous l’espoir de demain. Quatre acteurs-manipulateurs créent un univers d’ombres, de marionnettes et de mots. Un musicien donne la respiration…C’est une mise en vie du monde. Ils inventent ce Chantier…

Alpha, bêta, ... zut

"Elle est ronde comme un O"

"Elle s'appelle Zaza
A la recherche de son histoire,
Zaza écoute le son de l'écriture,
entremêle les alphabets,
s'invente des prénoms, joue avec les lettres et les mots
Elle en a, Zaza, des choses à dire !
Alpha, bêta… Zut"

Nez en l'air

Parti d’un court métrage bucolique de Philippe Malice, «Nez en l’air » ouvre la porte de l’atelier d’Emilio.  Entouré de ses oiseaux, il attend le retour de Momo, son pigeon. Pour tuer l’angoisse du non retour, cet astronome mathématicien gribouille une machine à voler qui rappellera celle de Panamarenko.  De son côté, Léon, incarné par une marionnette, invente lui aussi  des ailes en tous genres. Attiré tantôt par l’atelier d’Emilio, tantôt par les tentatives célestes de la marionnette ou les représentations de la Chute d’Icare, le regard voyage de part et d’autre du plateau bercé par la beauté des décors, les œuvres  de Brueghel, Bosch, Léonard de Vinci.  Dans le rôle d’Emilio, Francis Houtteman campe un vieil utopiste crédible et attachant. Malgré une trame attendue, cette ode en seize temps et cent images réussit son odyssée imaginaire, nourrie d’une vraie réflexion.

La Libre Culture du mercredi 17 septembre 2003
Laurence Bertels

En parallèle, en interaction parfois, Emilio, le colombophile qui attend son pigeon Momo et Léo, l’enfant marionnette, accompagné de son vieux et sympathique génie, Alberto.  Emilio, dans son colombier, dessine, calcule à seule fin de réaliser son rêve de toujours, voler. Il travaille à mettre des ailes à son vélo pour rejoindre son pigeon.  L’enfant Léo, dans un univers plus onirique, poursuit lui aussi le même désir.  Dans le réalisme ou le fantastique, les séquences se succèdent, inventives et belles, enrichies de références artistiques… On est ébloui…

Le Ligueur du mercredi 17 septembre 2003
Philippe Mathy

Figurentheater Festival
Samedi, le Créa-Théâtre de Belgique, sous la direction de Francis Houtteman emmenait le public vers le haut sur le thème d’Icare, dans un spectacle avec un croisement de toutes les techniques de manipulations. La première de ce spectacle en Allemand de Nez en l’air ( Nase in der Luft ) fascinait par une scénographie merveilleuse et une mise en scène tendre et poétique, dans laquelle rêve et réalité s’unissent. Message réconfortant : dans chacun de nous se trouve un petit Léonard de Vinci, il faut simplement le laisser s’envoler.

Nachrichten Le 23 mars 2004
Von Klaus Buttinger

Premiers chants

Spectacle de marionnettes et comédiens pour adolescents.
Texte de Daniel Simon Prix SACD 1988

Avec : Francis Houtteman, Françoise Flabat Yves Coumans
Mise en scène : Nicolas Froment - Marionnettes : Marcel Orban
Sculpture : Célestin Pierret - Costumes : Carine Duran
Musique : Michel Déom - Film : Yves Hanchard

Le destin des acteurs et des comédiens est forgé par la parole, le jeu et la manipulation, en avoir la conscience et pouvoir en parler sont des événements rares. Premiers Chants dévoile une ultime possibilité de raconter, de transmettre un cheminement de vie, en partage avec le monde des marionnettes, si proches et tellement éloignées de nous. Le marionnettiste est-il ce grand manipulateur manipulé, toujours assis entre plaisir et souffrance, situé entre l’homme et l’acteur ? Premiers Chants offre une lueur d’espoir pour tous ceux qui créent et qui rêvent de laisser une trace visible des émotions qui ont conduit leur vie.

Francis HOUTTEMAN-Comédien
Sculptures articulées ou pantins figés

Sculpture

La création est un plaisir où la réalité (douloureuse) n’est pas oubliée.
Ma création de deux sculptures pour le spectacle Premiers Chants, est un désir de créer deux petits êtres de bois, pour qu’ils puissent jouer ailleurs que dans l’atelier, pour qu’ils se prêtent à d’autres mains, d’autres regards, des sculptures qui se laissent tomber pour qu’on les porte.
Un espace de corps, d’os, de peau reconstituée, d’un être blanc comme de petits os blanchis par le soleil. Je pensais bien que les doigts d’une main pouvaient bouger, mais je préférais fixer leur mouvement pour une attitude, qui représentait pour moi une émotion choisie, voulue par la matière et moi-même. Et voilà que le grand Sire veut que je leur scie bras et jambes pour qu’ils perdent équilibre et émotion, qu’ils partent à vélo… Je n’ai pas scié la jambe, mais bien le genou, pas le bras, mais le coude, ainsi je voulais prolonger les émotions flottantes voulues par un manipulateur, par les émotions fixées d’une sculpture.
Je voulais cacher le petit clou planté dans le tibia et le péroné pour l’articuler au fémur, par une rotule de bois, des bandelettes de fil ou de cuir. Les petits êtres sortent de leur masse de bois, descendent de leur socle pour des mouvements maladroits, pour investir grâce à d’autres un nouvel espace imaginaire, pour qu’ils se prêtent à d’autres émotions voulues, pour investir une autre esthétique que celle (rassurante ?) de la posture sur le buffet. Cela s’inscrit cependant dans une logique, un principe de référence au corps humain qui m’est cher. Ce n’est pas la sculpture dans le mouvement qui se justifie par elle-même, mais la sculpture désarticulée qui demande le mouvement pour ne pas être hermétique à une autre action que celle d’être. Et le mouvement, l’articulation devient pour le sculpteur une nouvelle source d’inspiration vers d’autres possibilités de création au-delà des difficultés techniques dues au respect (malgré tout) d’une certaine esthétique de la désarticulation. Le bras qui se tend reste entravé par le fil ou le clou.
Le mouvement est maladresse, mais reste désir, touche à l’Humain. Ce Premiers Chants n’est pas encore le dernier.

Célestin PIERRET-Sculpteur

Musique

L’idée de départ de la musique de Premiers Chants devait être une mélodie, une simple mélodie; mais celle-ci devait pouvoir servir d’objet, pouvoir être transformée, être manipulée : devenir presque une marionnette elle-même… C’est ainsi qu’au début du spectacle nous l’entendons : par une clarinette seule, puis avec un violon; quelques accords, puis la mélodie revient et s’effiloche.
Un intervalle dissonant (de septième majeure) y est toujours présent : un peu grinçant, difficile à chanter, un intervalle qui fait mal… Alors commence le jeu des transformations : chaque élément de la mélodie va être allongé, raccourci, tordu, modifié rythmiquement; mais toujours présent, on retrouve cet intervalle dissonant, tour à tour triste, sarcastique, humoristique, ou même tendre. C’est d’abord une marche, la Marche du Pantin, militaire, mécanique, caricaturale. Puis, après une introduction douce et mélancolique, la mélodie est devenue valse : lente et timide au départ, elle s’accélère et tourne de plus en plus follement jusqu’à déboucher sur une autre marche, mais marche nuptiale. C’est la marche militaire, mais plus lente, plus solennelle ; et en plein milieu de ce défilé surgit une image d’horreur : le Double, la caricature grimaçante de ce mariage, jouée au xylophone. L’image passe et le défilé peut reprendre. Tout doucement la valse revient, s’insinue, de nouveau s’affole, bégaie, et finalement se casse brusquement. Après, c’est l’Enterrement : on va retrouver des débris ; ceux de la valse, de la marche, et même un peu de la mélodie de départ… Mais tout n’est pas triste : voici une naissance. Quelques appels comme des cris d’oiseaux, et la mélodie se transforme en petite ritournelle rythmée et bondissante, entrecoupée de moments plus tendres; la valse revient, joyeuse : elle ne tourne plus fou… Puis un appel criard, un autre, c’est la panique : tout commence à se mélanger; on ne comprend plus : marche, valse, ritournelle s’entremêlent, se superposent, tirent chacune de leur côté jusqu’à la cacophonie; un brusque arrêt, et tous les instruments réunis scandent fortissimo le rythme de la marche. Après ce sommet de violence, tout est fini : la mélodie revient; mais comme si toutes ses métamorphoses lui avaient donnée une nouvelle vie, elle va se prolonger, s’étirer sur de longs accords qui, tout doucement, vont tendre vers une conclusion apaisée, nouvelle perspective d’avenir : la dissonance est enfin résolue, et l’accord parfait qui conclut l’œuvre amène un climat de calme, de confiance. La vie, enfin, peut recommencer.

Michel DEOM - Compositeur

Mise en scène

Premiers Chants est une partition pour l’utilisation de diverses disciplines dans un cadre théâtral dominé par le pauvre et l’essentiel, qui nous a permis de réunir le mot à la sculpture, la musique au jeu, le geste au rythme, la vie à la peur, la mort à l’espoir. De ce mélange, un spectacle est né sous la forme d’une question perpétuelle : celle de l’homme face à la fragilité de ses actes créatifs, ce qu’il a reçu, ce qu’il pose, ce qu’il transmettra dans le cas où aveugle et incessant d’un monde galopant.
Voyage initiatique dans la mémoire, ce spectacle se présente comme un jeu de poupées russes qui dévoile tour à tour le personnage d’un très vieux Gepetto et de ses marionnettes, l’acteur qui interprète et enfin l’homme qui l’incarne.
A travers le constat d’une existence, de ses passions et de ses souffrances, cette partition tentera de vous emmener par l’émotion au fond de la vie et du cœur de chacun, là où la liberté d’avoir été et d’avoir fait, d’être et de faire, d’il sera et d’il fera, reste un trésor dont l’accès envahi de ronces et trop rarement débroussaillé, entretenu, ensemencé.

Nicolas FROMENT-Metteur en scène

RAPABALA, l'arc-en-ciel

Un conte philosophique et poétique à partir de 6 ans.
Rapabala, petit arc-en-ciel tombé du ciel atterrit au Pays des Arcs terrestres.
Les Arcs n’acceptent pas l’étranger et lui arrachent toutes ses couleurs.

Lulu et Paquerette

Un spectacle d’objets et de marionnettes pour les enfants à partir de 3 ans Pâquerette, la fille unique du cordonnier, enjouée, vive et imaginative rencontre Lulu, le fils unique du chapelier, qui s’ennuie de tout et tout le temps.
Pâquerette lui communiquera sa vitalité et elle lui ouvrira les portes de l’imaginaire qu’il n’avait pas encore osé entrouvrir.
Un spectacle où les pieds, les têtes et les chapeaux deviennent marionnettes pour explorer les sens pluriels de l’histoire.

Jacques a dit : Bon anniversaire !

Spectacle de rue avec comédiens et marionnettes.  Créé à Lisbonne, le 3 juillet 1998.  Recherche sur la création en rue, sur le rapport avec le public de trottoir, sur l’écriture immédiate, essentielle, sur la construction d’images.  Recherche sur la confrontation de l’acteur en prise avec le public de rue, sur la mise en danger de sa relation privilégiée d’acteur.

Réalisé avec Eloi Baudimont, Bruno Dubois, Yves Coumans, Jean-Louis Desmaele, Zaqia Drissi, Crisanta Fernandez, Françoise Flabat, Francis Houtteman, Frédéric Houtteman, Béatrice Leterme, Roland Muyle, Pascal Lacroix, Nadia Vermeulen, Zo.  Une production du Créa-Théâtre avec l’aide de la Région Wallonne, du Ministère de la Culture de la Communauté française de Belgique, du Commissariat général aux Relations internationales.

Scènes à Noël : Père Noël fait ses contes !

Spectacle collectif pour comédiens et marionnettes.  Créé à Tournai, le 13 décembre 1997.  Création et écriture collectives sous la direction de Jean-Louis Desmaele, Françoise Flabat, Zaqia Drissi et Nadia Vermeulen.  Recherche sur l’écriture du conte, et de la rencontre de personnages de légendes.  Création avec des enfants, des marionnettes et des adolescents.  Recherche sur la réécriture des contes de notre enfance recadrés dans une situation vécue par le Père Noël.  Spectacle sous chapiteau.

Scènes à noël : attention !
Un Noël peut en cacher un autre !

Spectacle collectif pour comédiens.  Créé à Tournai, le 12 décembre 1997.  Création et écriture collective dirigée par Jean-Louis Desmaele et Francis Houtteman.  Dans une gare la veille de Noël, recherche sur la création des relations humaines dans ces circonstances, qu’elles soient festives ou non.  Recherche aussi sur la musique chantée narrative et la musique chantée créatrice d’atmosphères.  Spectacle sous chapiteau.

BOB

Spectacle de marionnettes et comédiens pour enfants de 3 à 7 ans.  Créé à Tournai, le 3 juillet 1997.  Recherche sur la création de l’enfant dans sa quête du père, sa quête sur l’absence du père. Recherche sur la création psychologique de la relation mère/enfant dans cette situation d’absence paternelle.  Recherche sur la marionnette miniature et la musique en direct. 

Avec Françoise Flabat, Francis Houtteman, Myriam Mélotte.  Un spectacle de Françoise Flabat, Françoise Lison-Leroy, Myriam Mélotte.  Adaptation et mise en scène : Francis Houtteman assisté de Bruno Dubois.  Décor : Françoise Flabat assisté de Frédéric Houtteman et Pascal Simon.  Marionnettes : Francine Ledoux.  Eclairages : Frédéric Houtteman.  Musique : Myriam Mélotte.  Chansons : Françoise Lison-Leroy.  Dernières répétitions avec Dominique Grosjean.  Régie : Frédéric Houtteman.  Photographie : Frédéric Houtteman.  Relations publiques : Françoise Flabat.  Administration : Nadia Vermeulen.  Secrétariat : Katty Joveneau.

Le meilleur des rêves

Spectacle de marionnettes et comédiens pour adolescents.  Créé à Mons, le 11 mai 1996.  Recherche sur la création sociale et politique des hommes en général.  Recherche sur la relation des hommes avec le pouvoir, et les droits de l’homme.  Recherche sur un nouveau type de marionnette. 

Dans les rôles de …  L’autre /la cobaye : Zaqia Drissi ; le balèze/le goret : Stéphane Lamarque ; le travailleur/le porcelet : Jean-Louis Desmaele ; le doctrinaire/la cervelle : Yves Coumans, le zélé/le cochonnet : Francis Houtteman.  Auteurs : Jaime Bacon et Philippe Mathy.  Mise en scène : Lennie Martch, Jaime Bacon assistés de Jean-Louis Desmaele.  Regard sur l’écriture corporelle : Théâtre du Mouvement, Philippe Delon et Yves Marc.  Musique : Philippe Morino.  Scénographie : Jean-Marie Coudou assisté de Françoise Flabat et Frédéric Houtteman.  Marionnettes : Yves Coumans et Jean-Marie Coudou avec l’aide de Raphaël Denis.  Accessoires : Jean-Marie Coudou.  Masques et costumes : Christine Flasschoen.  Réalisation des costumes des comédiens : Christine Piqueray et Agnès Brouhon.  Costumes des marionnettes : Claire Cateau et Yvette Roseau.  Recherches images vidéo : Zaqia Drissi et Jean-Louis Desmaele.  Montage et réalisation des séquences vidéo : Jean-Louis Godet.  Eclairages : Claude Duquenne et Stéphane Lamarque.  Régie : Vincent Frébutte.  Conseillers LDH France : Elisabeth Auclaire et Gilles Manceron.  Relation LDH France : Jean-Claude Vion.  Production : Nadia Vermeulen assistée de Katty Joveneau.  Relations publiques : Françoise Flabat.  Recherche de sponsors : Maryse Bresous.  Conception de l’affiche : Claudia Cornez.  Un spectacle réalisé avec l’aide et le soutien de la Communauté française de Belgique, avec l’appui du Commissariat général aux Relations internationales de la Communauté française de Belgique, avec l’aide de la Médiathèque de la Communauté française de Belgique, sous l’égide de la Ligue des Droits de l’Homme (France), en association avec le Festival mondial des Théâtres de Marionnettes, en coproduction avec Belnep et No Télé.

Scènes à Noël : tu crois que ça recommence ?

Spectacle collectif pour comédiens et marionnettes.  Créé à Tournai, le 15 décembre 1995.  Ecriture : Francis Houtteman et Philippe Mathy.  Recherche sur la création du pouvoir par les hommes, les événements qui conduisent les hommes à choisir la solution fasciste au lieu de la solution démocratique …  Recherche sur la création collective.  Spectacle en extérieur.

Un peu de bruit

Spectacle avec une marionnette et deux comédiennes pour enfants de 3 à 7 ans.  Créé à Huy, le 17 août 1995.  Recherche sur la création de la relation entre une entendante et une sourde.  Recherche sur la communication entre des mondes au mode de communication différent.  Recherche sur le théâtre danse, et le langage gestuel pur, propre à chaque être sans autre volonté que d’exprimer l’intériorité la plus secrète de l’être.  Le spectacle s’est construit sur une idée de Françoise Flabat. 

Avec la complicité de Maryse Bresous, Martine Cardinal, Charlotte Fallon.  Avec Maryse Bresous, Zaqia Drissi, Françoise Flabat.  Auteur : Françoise Flabat.  Mise en scène : Charlotte Fallon.  Chorégraphie : Martine Cardinal.  Scénographie : Françoise Flabat.  Costumes : Chandra Vellut.  Musique : Philippe Morino.  Marionnette : Jean-Marie Coudou.  Régie : Frédéric Houtteman.  Conseillers artistiques : Francis Houtteman et Brigitte Lallier-Maisonneuve.

Scènes à Noël : un cadeau ? Quel cadeau ?

Spectacle collectif pour comédiens.  Créé à Tournai, le 17 décembre 1994.  Écritures : Jean-Louis Desmaele et Francis Houtteman.  Recherche sur la création de l’offrande, dans des circonstances conventionnelles.  De l’intérêt et de la portée du cadeau.  Recherche sur la création collective avec des enfants, des adolescents, des jeunes et des adultes.  Spectacle en extérieur.

La fanfare

Spectacle de marionnettes et comédiens pour enfants de 5 à 12 ans.  Créé à Huy, le 23 août 1994.  Recherche sur le grandir de l’enfant et l’influence de sa création dans ce grandir.  Recherche sur les fantasmes de ce grandir chez l’enfant.  Recherche sur trois formes de créations marionnettistiques. 

Avec Jean-Marie Coudou, Yves Coumans, Jean-Louis Desmaele, Françoise Flabat, Stéphane Lamarque.  Auteurs : Paul André, Françoise Lison-Leroy et Philippe Mathy.  Adaptation et mise en scène : Francis Houtteman.  Assistante à la mise en scène : Maryse Bresous.  Dramaturgie : Michel Tanner.  Conseiller à l’écriture : Serge Kribus.  Compositeur : Michel Déom.  Scénographie et costumes : Françoise Flabat.  Marionnettes : Jean-Marie Coudou et Yves Coumans.  Sculptures en carton de « Je veux devenir debout » : Christine Corman et Françoise Flabat.  Masques de « Comment t’es grand ? » : Etienne Champion.  Eclairages : Jean-Marie Coudou, Claude Duquenne, Francis Houtteman, Stéphane Lamarque.  Réalisation des décors : Jean-Marie Coudou.  Réalisation des bottines des géants : Guy Carinci.  Réalisation des perruques : Jo Avondstondt.  Bande son : Jean-Louis Desmaele.  Enregistrement bande son : Studio Maillant.  Enregistrement fanfare : Daniel Léon – Studio Igloo.  Répétiteur musical : Marc Host (saxophone).  Sonorisation de l’espace : André Devillers.  Musiciens : Alexandra Beresi, Fabrice Deroo, Luc D’Hondt, Pascal Donze, Christian Durieux, Guy Henrion, Benoît Lambilotte, Michel Mergny, Frédéric Pierard, Fabrice Repjuk.  Et nos plus vifs remerciements à Véronique Beaucamps, Jamal Benbaibouda, Leslie De Coninck, Christel Ghin, Arnaud Henry de Frahan, Frédéric Houtteman, Katty Jovenau, Marie-Louise Joveneau-Ovaere, Catherine Loosveldt, Peggy Van Reeth, Nadia Vermeulen.

Scènes à Noël

Spectacle-rencontre avec des artistes, musiques et chorales.  Créé à Tournai, le 11 décembre 1993.  Recherche sur les confrontations artistiques possibles en public autour de l’acte théâtral, dans un parcours d’exposition d’arts plastiques.

Les secrets du Père Noël

Spectacle de comédiens pour tout public.  Créé à Tournai, le 12 décembre 1993.  Recherche sur la création de l’imaginaire chez un personnage imaginaire.  Recherche sur la pensée du personnage imaginaire face à sa réalité et la réalité du monde sur lequel il agit dans sa réalité imaginaire et dans la réalité de son action. 

Avec Francis Houtteman, Philippe Thys.  Texte et mise en scène : Francis Houtteman.  Scénographie : Annah Marshall.  La voix de l’enfant : Thomas Coumans.  Musique : Frédéric Chopin et John Field.  Régie : Frédéric Houtteman.  Eclairages : Philippe Malice.  Costumes : Le Père Noël : Carine Duran – Mikoula : Annah Marshall.  Accessoires : Yves Coumans, Jean-Marie Coudou, Françoise Flabat.  Réalisation décor : Charlie Feron, Jean-Marie Coudou, Françoise Flabat, Nadia Vermeulen, Richard Bolduc.  Conseiller littéraire : Françoise Lion-Leroy.  Enregistrement : Jean-Louis Desmaele.  Réalisation des costumes : Lucie Durenne.  Perruque et maquillages : Avondtstondt.  Une production du Créa-Théâtre avec l’aide du Ministère de la Communauté française de Belgique.

L’hôtel des voyageurs

Création globale pour comédiens conteurs pour enfants de 6 à 12 ans.  Créé à La Louvière, le 1er avril 1993.  Recherche sur la création pédagogique globale.  Recherche sur un projet théâtral complet intégré à l’école.  Comment intervenir dans l’école avec différentes approches du théâtre et unifier ces différentes approches que sont le conte, le jeu théâtral, le jeu dans son sens ludique, l’exposition, la lecture, le média télévisuel, l’espace de récréation, le repas ensemble. 

Auteurs : Yves Coumans et Jean-Louis Desmaele.  Direction artistique : Francis Houtteman.  Dramaturgie : Nicolas Froment.  Décors et costumes : Jan Godyns, Francis Houtteman, Yves Coumans.  Portique : Jan Godyns  Réalisation des Etablissements Pollet.  Champs de l’Univers : Yves Coumans.  Sculptures : Roland Roure.  Production de l’exposition du Centre de Créations pour l’Enfance de Tinqueux.  Jeu « Sauver la Terre » de Jean-Louis Desmaele.  Graphisme de Christel Ghin.  Réalisation : Institut Don Bosco à Tournai, Catherine Loosveldt, Florence Buseyne, Christel Ghin.  Jeu de l’Univers de Yves Coumans réalisé par Stéphane Lamarque et l’Institut Don Bosco à Tournai.  Bibliothèques : Françoise Flabat.  Réalisation : Pascal Simon et Stéphane Lamarque.  Ouvrages prêtés par la Bibliothèque Centrale du Hainaut et le Créa-Théâtre.  Vidéos : Roland Roure.  Montage de Protheus Productions.  Cubes : Pascal Simon et Francis Houtteman.  Réalisation de Philippe Pierret Les contes – Auteur : Yves Coumans.  Comédiens et conteurs : Yves Coumans, Jean-Louis Desmaele, Francis Houtteman.  Scénographie de Jan Godyns réalisée par Xavier Préaud, les Etablissements Pollet,  l’Institut Provincial d’Enseignement Technique à Leuze, l’Institut Don Bosco à Tournai – Conseiller : Hamadi.  L’événement de l’après-midi – Auteurs : Jean-Louis Desmaele et Francis Houtteman.  Mise en scène et musique : création collective sous la direction de Francis Houtteman.  Instruments de musique : Structures sonores Baschet.  Réalisation : Etablissements Dollet.  Formation musicale : Pierre Cussini.  Comédiens-régisseurs : Yves Coumans, Jean-Louis Desmaele, Francis Houtteman, Stéphane Lamarque.   Scénographie réalisée par les Etablissements Pollet, Pascal Simon, Stéphane Lamarque.  Couturière : Lucie Durenne.  Photographies : Frédéric Houtteman.  Affiche : Yves Coumans.  Réalisation : Imprimerie Provinciale de La Louvière.  Administration générale : Nadia Vermeulen.  Administration de tournée et promotion : Yves Coumans.  Secrétariat : Katty Joveneau.  Conseillers pédagogiques : Pierre Bray, Florence Buseyne, Damien Cabo, Alain Delbecq, Marie-Claire Huet, Théo Priard, Gilles Robert, Etienne Van Der Cruyssen.  Une production du Créa-Théâtre.  Une co-production du Centre de Créations pour l’Enfance de Tinqueux et de la Province du Hainaut représentée par la Direction Générale des Affaires Culturelles.  Avec l’aide de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de la Région Champagne-Ardennes, de la Bibliothèque Centrale du Hainaut, du Ministère de l’Environnement, du Ministère de la Politique Scientifique, de l’Eurospace Center de Redu, du Ministère de la Culture et des Affaires Sociales, des Services de Programmation de la Politique Scientifique, du Centre Dramatique de Wallonie, des Etablissements Saluc de Callenelle, de l’Institut Technique des Métiers de l’Alimentation à Tournai, des Editions Atlen, des Editions Gamma-Jeunesse, des Editions Albin Michel, d’Athéna, de la société Alsico, de la Loterie Nationale, de la CGER, de la Ville de Tournai.  Le Créa-Théâtre remercie tout particulièrement Monsieur Théo Pirard, conseiller pédagogique à l’Eurospace Center de Redu.

Quand je serai petite

Spectacle avec une marionnette et comédienne pour enfants de 3 à 8 ans.  Créé à Tournai, le 26 juin 1992.  Recherche sur la création par la poésie pure, la langue poétique ou service de l’image théâtrale.  Recherche sur la création de l’acteur seul en scène avec comme seul partenaire sa marionnette.  Approche de la poésie pour la petite enfance au travers l’écriture poétique d’une poète. 

Avec Françoise Flabat et Frédéric Houtteman.  Auteur : Françoise Lison-Leroy.  Mise en scène : Francis Houtteman.  Scénographie et marionnettes : Françoise Flabat éclairées par Pascal Simon.  Conseiller artistique du spectacle : Michel Tanner.  Conseiller marionnettistique du spectacle : Yves Coumans.  Marionnette double d’Elle : Anne Pottiez.  Musique et décor sonore : Francis Houtteman.  Arrangements et interprétation : Philippe De Smet.  Accessoires réalisés par Pascal Simon et Stéphane Lamarque.

Les hommes du lendemain

Spectacle de marionnettes et comédiens pour adolescents.  Créé à Tournai le 26 juin 1991. Recherche sur la création par la révolution, l’implication des hommes dans cette démarche.  Recherche sur la critique de l’événement.  Approche de nouveaux types de marionnettes et du théâtre gestuel chanté en groupe, approche de l’esthétique du théâtre danse. 

Avec Yves Coumans, Daniel Dejean, Jean-Louis Desmaele, Françoise Flabat, Diana Gonnissen, Francis Houtteman, Nathalie Hugo.  Auteur : Francis Houtteman.  Mise en scène : Francis Houtteman assisté de Nicolas Froment.  Dramaturgie : Daniel Simon et Michel Tanner.  Scénographie : Jean-Claude De Bemels assisté de Françoise Flabat.  Musique originale et montage musical : Michel Déom assisté de Daniel Dejean.  Régie : Pascal Simon et Stéphane Lamarque.  Documentaliste : Christian Godrie assisté de Didier Houtteman.  Décor sonore : Daniel Dejean.  Décor réalisé par Olivier Waterkeyn.  Accessoires : Pascal Simon.  Supervision des marionnettes : Yves Coumans.  Marottes réalisée par Jean-Claude De Bemels et Anne Pottiez.  Marionnettes à tiges réalisées par Marcel Orban, Yves Coumans, Pascal Simon, Stéphane Lamarque, Dominique De Mees, Mariette Corman, Christine Lambaere, Katty Druelles, Patrick Demarbaix, Jean-Louis Desmaele, Valérie Deroubaix.  Conspirateurs à tiges : Yves Coumans, Nadia Vermeulen, Françoise Flabat.  Cadavres : Yves Coumans,  Nadia Vermeulen.  Orchestre Marionnettes à plateau et à tiges réalisées par Jean-Claude De Bemels assisté de Françoise Flabat.  Couturières : Yvette Roseau, Marianne Demarbaix, Claude Rose.  Effets spéciaux : Léon Dutz.  Musiciens : Pascale Simon, Christian Demey, Michel Debroyer, Michel Mergny, Alain De Rijckère, Dominique Bodart, Dominique Vainqueur, Sylvain Godenne, Gilles Anciaux, Martine Leblanc, Frédéric Pierard, Dominique Sottiaux, Domitille Rose Voix off de l’enfant.  Enregistrements Studio Katy : Daniel Léon.  Montage Studio Igloo : Daniel Léon.  Musique de la Muette de Portici : Daniel-François-Esprit Auber.  Livret de Eugène Scribe, Germain Delavigne.  Formation voix et corps : Dominique Grosjean.  Formation et répétition chant : Michel Jakobiec.  Enregistrement : L’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Thomas Fulton.  Co-production : Centre Dramatique Hainuyer - Daniel Cordova, producteur, Anne André, administratrice, Festival d’Ambert Philippe Lenson, producteur.  Photos : Danièle Pierre.  Illustrations programme : Serdu.  Affiche : Renard Graphic Concept.  Ce spectacle a été réalisé en co-production avec le Centre Dramatique Hainuyer, le Festival d’Ambert, avec l’aide du Ministère de la Communauté française de Belgique, de la CGER et en collaboration avec la Maison de la Culture de Tournai.

La nuit aux mille noix

Spectacle de marionnettes et comédiens pour enfants de 3 à 8 ans.  Créé à Angoulême, le 26 novembre 1990.  Créé à Bayonne, le 8 décembre 1990.  Créé à Tournai le 27 décembre 1990.  Créé à Bruxelles, le 4 janvier 1991.  Recherche sur la création d’un conte musical de Noël.  Recherche sur la création et le respect de la création, la vie.  Richesse intérieure de l’être.  Recherche sur « l’infini de l’univers est à l’intérieur de nous-mêmes ».

Avec Daniel Dejean,  Françoise Flabat, Francis Houtteman.  Auteur : Francis Houtteman.  Mise en scène : Francis Houtteman et Nicolas Froment.  Scénographie : Françoise Flabat.  Marionnettes : Yves Coumans et Anne Pottiez.  Musique : Daniel Dejean.  Régie : Pascal Simon.  Co-production : CAC d’Angoulême et Sud-Aquitain de Bayonne.

Popol et Désiré

Séquences télévisuelles pour marionnettes (1990).  Auteurs : Eloi Baudimont et Bruno Delmotte.  Recherche sur la création du langage et de la marionnette en télévision.  Recherche sur l’influence socio-politique d’un discours porté par des marionnettes avec comme support le média télévisuel.

La moitié du monde

Spectacle de marionnettes et comédiens pour adolescents.  Créé à Tournai, le 16 mars 1990.  Recherche sur la liberté de créer et la tragédie.  Liberté de créer son amour.  Un amour avec un étranger et la famille qui s’oppose.  Liberté d’aimer, de vivre, de casser son enfance.  Liberté d’exister. 

Avec Yves Coumans, Daniel Dejean, Jean-Louis Desmaele, Françoise Flabat, Francis Houtteman.  Auteur : Daniel Simon.  Mise en scène : Nicolas Froment assisté de Francis Houtteman.  Scénographie : Françoise Flabat.  Marionnettes : Marcel Orban.  Copies de marionnettes : Anne Pottiez.  Costumes : Carine Duran.  Masques : Carine Duran et Michel Fabry.  Musique originale : Michel Déom.  Effet spécial : Gaëtan Vandenbergh.  Régie son : Pascal Simon.  Régie éclairage : Stéphane Lamarque.

Petits cris et battements d'ailes

Spectacle de marionnettes pour enfants de 3 à 8 ans.  Créé à Ambert, le 9 août 1989.  Recherche sur la création sans mot.  Une création de gestes, d’images, d’instants vécus avec des animaux.  La création du rapport entre l’enfant et la mère, entre des animaux de race différente, la création de son monde à vivre petit en espoir de devenir grand. 

Avec Yves Coumans, Jean-Louis Desmaele et Brigitte Lefèbvre. Auteur : Catherine Simon.  Mise en scène : Francis Houtteman et Catherine Simon, assistés de Paul Lengyel du Théâtre National de Marionnettes de Budapest.  Scénographie : Françoise Flabat.  Dessins et peintures : Isabelle Désert.  Marionnettes : Yves Coumans, Dominique De Mees, Brigitte Lefèbvre , Bernard Scohier.  Décor sonore : Christian Printz.  Musique originale : Michel Déom.  Régie : Christian Printz, Pascal Simon et Stéphane Lamarque.

Premiers chants

Spectacle de marionnettes et comédiens pour adolescents.  Créé à Tournai, le 15 juin 1988.  Recherche sur la relation de pouvoir entre l’homme et le Démiurge.  Tentative. 

Avec Yves Coumans, Françoise Flabat, Francis Houtteman.  Auteur : Daniel Simon d’après des entretiens avec Francis Houtteman.  Mise en scène : Nicolas Froment.  Scénographie : Françoise Flabat.  Marionnettes : Marcel Orban.  Sculptures : Célestin.  Costumes : Carine Duran.  Film : Yves Hanchar.  Travail corporel : Dominique Grosjean.  Musique : Michel Déom.  Régie : Christian Printz

Avant de partir

Spectacle de marionnettes et comédiens pour enfants de 3 à 8 ans.  Créé à Ambert, le 9 août 1988.  Recherche sur l’improvisation à partir de jouets d’enfants et d’adultes.  Recherche sur la création à partir de manipulation d’objets pour rencontrer l’autre.  Recherche sur la marionnette disparue.  Recherche sur le jeu. 

Avec Tessa Timmermans et Patrick Van den Bergh.  Auteur : Francis Houtteman.  Mise en scène : Francis Houtteman.  Scénographie : Françoise Flabat.  Marionnettes : Yves Coumans, Tessa Timmermans et Patrick Van den Bergh.

Il s’appelait Jean-sébastien ou la sève

Spectacle de marionnettes et comédiens tout public à partir de 8 ans.  Créé à Tournai, le 16 septembre 1985.  Recherche sur la création et le travail, la vie.  L’impossible pari d’un homme-génie parmi les plus grands, vivant deux mariages, élevant vingt enfants.  La vie de tous les jours réductrice de notre pouvoir de création, et cependant Jean-Sébastien Bach…  Rencontre avec la nécessité du travail dans la création.  Rencontre de la volonté de vivre et d’assumer ses responsabilités essentielles (vie et famille) comme élément de création.  Influence du Démiurge dans la création de Bach.  Travail, amour, passion, « Passion », souffrance, génie.

Avec Yves Coumans, Françoise Flabat, Francis Houtteman.  Auteur : Francis Houtteman.  Mis en scène : Francis Houtteman.  Scénographie : Françoise Flabat et Francis Houtteman.  Marionnettes réalisées sous la direction de Marcel Orban par Michel Brunet, Yves Coumans, Françoise Flabat, Brigitte Flabat, Bernard Scohier.  Fous réalisés par Françoise Glière.  Costumes des marionnettes réalisés par Muriel Brunet, Francine Buchet, Dominique De Mees, Françoise Flabat, Denise Orban.  Régie : Christian Printz.

Resterons-nous les mêmes ?

Spectacle de marionnettes et comédiens pour enfants de 6 à 12 ans.  Créé à Perwez, le 28 septembre 1983.  Recherche sur la création et le pouvoir.  Le pouvoir créateur de réactions fondamentales pour une volonté de vivre autrement.  Comment créer son autonomie, sa société ?  La lutte entre deux classes, facteur créateur d’une nouvelle société.  Recherche acteur-marionnette, manipulation du pouvoir, du jeu, manipulation de la création. 

Avec Françoise Flabat et Francis Houtteman.  Auteur : Francis Houtteman.  Mise en scène : Francis Houtteman.  Scénographie : Francis Houtteman.  Marionnettes : Marcel Orban.  Ombres : Françoise Flabat et Brigitte Flabat.  Régie : Yves Coumans.

J’ai quelque chose à vous dire

Spectacle d’objets et comédiens pour adolescents.  Créé à Louvain-la-Neuve, le 20 avril 1982.  Recherche sur la décision de l’acte à partir des pièces d’apprentissage de Bertolt Brecht, « Celui qui dit oui, celui qui dit non » et la prise d’enfants en otages par Michel Strée.  Acte créateur pour une nouvelle société, acte dévastateur des règles à suivre.  Recherche aussi sur la participation du public.  Comment donner, hors du cercle du jeu théâtral, le pouvoir de créer, d’intervenir dans la création.  Travail sur l’espace-partenaire ou hors de l’espace-voyeur.  Recherche à partir d’un texte analytique de la décision (Bertolt Brecht) sur les facteurs d’intervention dans la création; de la peur, l’incompréhension, la communication, le pouvoir, l’ordre, le désordre. 

Avec Michel Desmarets, Françoise Flabat, Francis Houtteman, Xavier Scaffers, André Thiel.  Spectacle de Francis Houtteman et René Paquot d’après « Celui qui dit oui, celui qui dit non » de Bertolt Brecht.  Mise en scène : Francis Houtteman assisté de Carmen Meideros.  Scénographie : Françoise Flabat.

Un gros livre avec une poignée



Spectacle de marionnettes et comédiens pour enfants de 3 à 12 ans.  Créé à Tubize, le 7 octobre 1981.  Recherche sur le retour à l’enfance, la petite enfance.  La création par le voyage, l’évasion. Se dépayser pour créer.  Jouer.  La matière et la musique. La musique de la matière et la Musique.  Travail sur la provocation, l’audace et le plaisir de jouer, simplement, comme des enfants-marionnettes, manipulés par leur seul désir d’être ensemble, leur désir de connaissance, de vivre plus, plus loin. 

Avec Françoise Flabat et Francis Houtteman.  Auteur : Francis Houtteman.  Mise en scène : Francis Houtteman.  Scénographie : Françoise Flabat et Francis Houtteman.  Musique : Francis Houtteman.  Marionnettes : Marcel Orban.

Les pêcheurs d'ombre

Spectacle d’objets et comédiens pour adolescents.  Créé à Bruxelles, le 7 octobre 1980.  Recherche sur la création, dans le quotidien textuel et d’action.  Paroles simples, profondes au service de cette quête.  Matières, images, antithéâtre fondamental : la vie de tous les jours.  Donner à voir, à sentir, à respirer ensemble.  Recherche éprouvante et exigeante d’une mise à nu de l’acteur.  Recherche aussi sur le rapport de musique et images.  Rencontre essentielle de moyens et de techniques au service de la création : diapositives, espace, texte, musique, performance répétitive, actes d’après Maurice Maeterlinck. 

Avec Françoise Flabat, Dominique Grosjean, Francis Houtteman, Jean-Luc Pierret.  Encadrement artistique : Hubert Crahay et Albert Jaton.  Scénographie : Francis Houtteman,  Musiques originales : Jean-Luc Balthazar et Michel Déom interprétées par le Quatuor de Saxophones de Dinant.  Œuvres photographiques : Rose-Marie Laneau.

L’apparition

Spectacle d’objets et comédiens pour adolescents.  Créé à Bruxelles, le 14 septembre 1979.  Recherche sur le rapport avec le Démiurge, le Créateur.  Travail sur le refus, le rejet, la violence, l’immersion et la submersion par le Créateur.  Exorciser le Démiurge pour en éprouver les ressorts créateurs : matière, sensualité, passion, partage. 

Avec Dominique Grosjean et Francis Houtteman.  Auteur : Jean-Pierre Otte.  Mise en scène : Dominique Grosjean et Francis Houtteman.  Scénographie : Francis Houtteman.  Décor sonore : Knüd Viktor

Craies, couleurs et tableau blanc

Spectacle d’objets et comédiens pour adolescents.  Créé à Spa, le 25 août 1978.  Recherche sur l’enfance créatrice à partir de la matière et des objets à jouer, à vivre, à créer des images. 

Avec Dominique Grosjean et Francis Houtteman.  Pièce en un acte.  Auteur : Jean-Pierre Otte d’après un scénario de Dominique Grosjean et Francis Houtteman.  Mise en scène : Dominique Grosjean et Francis Houtteman.  Scénographie : Francis Houtteman.